Communication Tâche Vs Personne dans un couple : une histoire d’amour…

C’est l’histoire d’un couple dans lequel le mari est orienté vers les tâches et la femme vers les personnes. Chacun d’eux exprime ses sentiments et son amour à sa façon mais leurs modes de communication respectifs font qu’ils ne s’entendent pas et ne se comprennent pas. Essayons d’analyser la situation.

disc_roue-2_texte_300x3001On pense souvent que le DISC est un outil de management qui ne s’applique qu’aux relations professionnelles mais c’est faux. Le modèle s’intéresse aux relations humaines en général et on peut donc parfaitement s’en servir dans un cadre plus personnel. Sur la roue DISC, l’axe vertical sépare les profils orientés vers les tâches (i.e. D et C) des profils orientés vers les personnes (i.e. I et S). Dans cette histoire, dont je vous invite à visionner la version anglophone sur Youtube, le mari est donc à gauche sur la roue et la femme à droite.

Voici l’histoire. Disons pour simplifier qu’elle se déroule un samedi. Le mari consacre une bonne partie de sa journée à ranger la maison, à la nettoyer, à passer l’aspirateur, etc. Pourtant sa femme ne dit rien en rentrant. Il s’affaire donc avec plus d’énergie : il fait la vaisselle, les poussières, le repassage, la comptabilité, lave la voiture, repeint les murs, etc. Il y passe le week-end entier. En retour, sa femme lui demande (reproche) pourquoi il ne lui dit jamais qu’il l’aime… Le mari, interloqué, lui demande en retour si elle croit qu’il accomplit toutes ces tâches par plaisir, ce à quoi elle répond que oui. Pourquoi le ferait-il sinon ?

Cette petite histoire illustre les différences entre l’orientation vers les tâches et l’orientation vers les personnes. Ici, la femme a besoin que les sentiments soient exprimés. C’est le rapport humain qui compte pour les personnes orientées vers les personnes. Elle a besoin que son mari lui dise qu’il l’aime avec des mots. Or les personnes orientées vers les tâches, comme son mari, n’expriment pas des sentiments ; ils agissent.

Lorsque le mari fait la vaisselle, il effectue une tâche qui n’est ni agréable ni divertissante. Il ne le fait pas seulement parce qu’elle doit être faite mais aussi pour que sa compagne n’ait pas à la faire. C’est sa façon d’être gentil, de montrer son affection et de contribuer au couple. « Je te prépare un joli petit nid douillet », aurait-il pu dire. Parler d’amour n’est pas quelque chose qu’il déteste, même s’il n’est pas à l’aise avec ça, en particulier si c’est un Consciencieux (C-bleu), mais les actes sont plus importants de son point de vue.

La femme, quant à elle, constate que son mari est très actif mais reste imperméable à ce type d’attention. Elle attend une déclaration. Et plus la situation dure, plus elle s’envenime. Lorsque la femme interroge son mari, on devine qu’une sorte de ras-le-bol s’est installée. Cela sonne comme un coup de semonce.

faire-la-vaisselleA l’opposé, le mari (hyper) actif commence probablement à s’impatienter aussi. En effet, toujours de son point de vue, il prend en charge une grande partie des tâches ménagères et sa femme peut donc se concentrer sur des activités plus plaisantes. Notons qu’il est ici question de perceptions subjectives. On devine que la femme réalise sa part du travail. Et il n’est pas non plus question ici d’une critique sexiste ! Bref. Cette situation crée un déséquilibre dangereux car il est mal perçu et mal vécu. « Elle ne fait pas le repassage car elle se moque de notre couple » pourrait en venir à penser le mari.

Pire encore, on imagine facilement que la femme envoie des mots tendres ou des compliments choisis à son amoureux, surtout si c’est une Influente (I-jaune). Or, ceux-ci risquent de renforcer le déséquilibre car, pour le coup, c’est le mari qui est cette fois hermétique à cette forme de communication. « Elle profite de moi, si elle m’aimait vraiment, comme elle l’affirme, elle m’aiderait à boucler ces tâches pénibles », pourrait-il se dire, la grande crainte des Dominants (D-rouge) étant justement qu’on profite d’eux.

D’ailleurs, si on pousse le raisonnement, le mari va interpréter à tort que sa femme cuisine comme un signe d’affection ou un acte pour le couple. Elle cuisine car elle a faim tout simplement. Il ne faut rien y voir de plus. Quant à la femme, elle croira qu’un compliment sur un collier contient un message d’amour déguisé alors qu’il n’en sera rien ; le bijou est joli et ça s’arrête là !

Alors que faire ? Comme souvent, le point de départ est de prendre conscience de la situation, faute de quoi il n’y aurait pas de raison d’intervenir. Le modèle DISC aide à identifier les attentes et besoins de chacun. L’idée est alors d’adapter sa communication aux spécificités de l’autre. Dans cette histoire, le mari serait bien inspiré de souffler un peu, d’abord pour lui-même et ensuite pour donner l’occasion à la femme de s’investir sur les tâches laissées disponibles. Ce serait une façon de laisser la porte ouverte.

post-it-i-love-youCertains diront qu’il serait également inspiré de faire quelques efforts pour exprimer son amour avec des mots. S’il n’est pas à l’aise pour le faire verbalement, il peut toujours coller un post-it sur le frigo. C’est facile à dire vu de l’extérieur mais pas forcément quand on est dans la peau du mari car ce n’est pas quelque chose de naturel chez lui, qui est orienté vers les tâches, et il faut bien le garder à l’esprit.  De son coté, la femme peut saisir l’occasion de participer et plus spécifiquement aux tâches dont s’occupe habituellement le mari. Ici, il ne s’agit pas de se changer. Il est question de faire un pas vers l’autre, non pas en terme de sentiment mais du point de vue des actions (i.e. comportement) et de la communication.

Que pensez-vous de cette histoire ? Comment pouvons-nous l’interpréter ? Et que faire dans cette situation ? N’hésitez pas à commenter ce billet.

Publicités

Un commentaire sur « Communication Tâche Vs Personne dans un couple : une histoire d’amour… »

  1. J’aime beaucoup votre site riche en informations en communication. La découverte du disc a changé ma vie, je suis plus tolérant et ouvert aux autres, je suis plus à l’aise avec mes collègues d’équipe et ma hiérarchie grâce à l’explication des quatre comportements principaux. Pour finir, l’histoire du couple suivante est également largement traitée dans le très bon livre les cinq langages de l’amour écrit par Gary Chapman dont je recommande la lecture ! Zacharie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s